EACHINE CRAZYBEE F4 PRO V3, un nouvel espoir ?

EACHINE CRAZYBEE F4 PRO V3, un nouvel espoir ?

Rédigé le 02/12/2019
Momo Racer

Avant de présenter la carte de vol tout intégrée (ou presque) de chez Eachine, on reviendra rapidement sur un fait : les précédentes générations de Crazybee produites en commun par Eachine et Happymodel, ont connu un nombre importants de problèmes techniques.
Pourquoi ? Car ces cartes ( V1, V2, V2.1…) étaient prévues à la base pour booster les performances des whoops en 2S. Mais elles ont été rapidement installées sur des nano racers plus gros, plus pêchus, mais aussi plus voraces en énergie. Le résultat fut souvent catastrophique.

Les power whoop 2s, la grosse nouveauté de l’hiver 2019.

La faute à l’arrivée massive des nano racers 2.56 pouces

Des nano racers 2.56 pouces ? C’est l’autre nom de ce que la plupart des marques appellent des racers toothpicks ( appellation lancée par le blogueur KABAB FPV ). Pour la petite histoire, cela signifie cure-dents dans la langue de Molière. Il s’agit de petites machines légères, généralement de 35 à 45g avec quelques variantes suivant le type de config : du 1s super light de moins de 30g au vidéaste 4K toutes options de près de 50 grammes.
Ces machines généralement qualifiées de 2.5 pouces par les marques sont en réalité des 2.56 pouces, puisqu’ils embarquent des hélices de 65mm qui sont la plupart du temps des bipales fines qu’on clipse directement sur les axes moteurs.
Le problème, c’est que ces configs tirent plus sur les ESC que les tiny 75mm équipés d’hélices de 40mm et on a connu une succession de cartes HS. Les versions 1 et 2 tenaient 5, 6A tout au plus en pointe. C’est une des raisons des nombreux problèmes techniques et pannes rencontrés sur les cartes AIO. Il fallait donc réagir. Si Betafpv a tiré le premier avec une AIO 12A, Eachine a rapidement sorti une version 3 de sa ( tristement ) célèbre carte de vol AIO Crazybee.
On ne s’entendra pas plus sur l’historique des déboires des précédentes générations de cette carte, pour ceux qui désirent néanmoins en savoir plus, je vous invite à consulter notre article : Test du Sailfly X de CRAPPYMODEL : de la daube !

le MR105U, un nano racer, dans la mouvance « cure-dent »

Une nouvelle version qui encaisse bien

Après un tel historique, il fallait corriger le tir pour s’adapter au marché, et s’accorder avec les besoins réels de ces petites machines forts sympathiques.
Le premier point qui ressort : les ESC 10A (12A en peak), la capacité initiale a été doublée, il fallait au moins ça pour être tranquille.
La carte est désormais compatible 4S, ce qui laisse présager une bonne marge pour les configs 2S, voir 3S.

Poids contenu

Le poids de cette nouvelle version est contenu, on est à 4.86 grammes contre 4.24 grammes pour version 2, limitée à 5A / 6A.

la xt30 d’origine, sans condo, comme ce fut le cas sur la V2.1 de happymodel
4.86g pour cette v3 10a, contre 4.24g pour la v2 5a
la dotation d’origine

RX intégré avec portée limitée

Notre version d’essai est équipée d’un RX intégré SPI, de type fr-sky ( non EU ) et assure une réception de 200m en espace dégagé, ce qui reste suffisant pour du vol sportif de proximité, même si on aurait aimé voler jusqu’à 400m en 25mw ( la norme maximale en vigueur en France pour la réception vidéo ).
A noter que la base de l’antenne peut légèrement gêner pour l’installation de supports (colonnes ou spacers…) sur des châssis carbone notamment.

La base de l’antenne proche du trou support.

Fiche technique

Voici la fiche technique détaillées, traduite en français ( attention ça peut piquer parfois^^ ). La carte est disponible en trois versions donc, avec récepteur radio intégré, frsky, flysky ou sans récepteur)

  • (Frsky version) CRAZYBEE F4FR PRO V3.0 Firmware target: CrazybeeF4FR
  • (Version Flysky) CRAZYBEE F4FS PRO V3.0 Firmware cible: CrazybeeF4FS
  • (Pas de version RX) CRAZYBEE F4 PRO V3.0 Firmware cible: CrazybeeF4DX
  • MCU: STM32F411CEU6 (100 MHZ, 512 K FLASH)
  • Capteur: MPU-6000 (connexion SPI)
  • Taille du Conseil: 28.5 * 28.5 MM
  • Alimentation: entrée batterie 2-4S (DC 7-17V)
  • Intégré 10A (chaque) Blheli_S 4in1 ESC Dshot600 prêt
  • Version Frsky Récepteur SPI Frsky intégré avec télémétrie (commutable D8 / D16)
  • Version Flysky Récepteur SPI Flysky intégré avec télémétrie (commutable AFHDS / AFHDS2A)
  • Aucune version RX n’a besoin d’ajouter un récepteur externe
  • Betaflight OSD intégré (contrôle SPI)
  • Intensificateur de courant Max 70A
  • Échelle du compteur de courant réglée à 470
  • Intégré 5V 1A BEC
  • Détection de tension intégrée
  • MCU mis à niveau vers EFM8BB21
  • Alimentation: 2-4S LiPo / LiPo HV (7v / 17v)
  • Courant: 10A pic continu 12A (5 secondes)
  • Support BLHeliSuite programmable
  • Firmware d’usine: F_H_40_REV16_5.HEX
  • Protocole par défaut: DSHOT600
  • Récepteur SPI BUS
  • Frsky D8 / D16 commutable
  • Émetteur compatible non UE en mode D8 et D16
  • Canaux: 8ch ou 16ch
  • Support de Failsafe
  • Aucune interférence avec la terre (Émetteur et récepteur à 1 m du sol): 300 m
  • Protocole: AFHDS et AFHDS-2A commutable
  • Canaux: 8ch (AFHDS) ou 14ch (AFHDS-2A)
  • Aucune interférence avec la terre ( Émetteur et récepteur à 1 m du sol ): 300 m .Failsafe dispo
  • Aucune version RX ne prend en charge les récepteurs sbus série externes tels que XM +, Crossfire, S-FHSS, etc.
Il n’y a « plus qu’à »

Un montage minutieux

Le montage d’une Crazybee est à la fois simple et complexe. Simple parce que les moteurs sont à brancher directement la plupart du temps, et complexe parce que le peu de soudures restantes sont assez difficiles à réaliser vu le manque d’espace entre les pads.
L’excellent fer à souder TS-100 équipé de la panne fine ts-i seront certainement un allié de taille pour accomplir cette tâche.

une panne fine est indispensable pour ne pas galérer avec ce type de carte

Premières ( bonnes ) impressions

Une fois le montage terminé, on a pu procéder au test sur notre Mr105u nano kaidju, une machine de 40g équipée de moteurs Uruav 1102 10000kv, avec hélices HQprops 65mm et des lipos Uruav 300m hv 2s,
Rien à signaler, tout fonctionne. Même après 10 vols « sport », aucun problème sur notre config, très performante.

La config 3S de 45g ( 8500kv ) que j’avais sous la main précédemment, avait une autonomie certes légèrement en retrait mais on ne pas tout avoir, le poids, les performances, ET l’autonomie. Cette dernière reste cependant tout à fait correcte pour ce type de machine dédiée intégralement à la performance avec une moyenne d’un peu plus de 2 minutes en mode « sport » sur un circuit extérieur sinueux mais suffisamment dégagé pour envoyer comme il faut.
A noter que ce type de machine est au niveau d’un 3 pouces light sur un circuit adapté, c’est dire le niveau de performances dégagé.
En tout cas, la crazybee f4 pro V3.0 a fait le job, pourvu que ça dure….

le moteur idéal pour un montage léger en 2s
les excellentes hélices hq props 65mm bipales, rigides et affûtées, fiche produit ICI
le modèle de lipo de notre essai

Essai vidéo

English Subtitles available (sous-titres en Anglais disponibles)

Retrouvez la Eachine Crazybee F4 PRO V3 en cliquant sur ce lien.

plus de vidéos avec MOMO RACER? par ICI.