Test du Sailfly X de CRAPPYMODEL : de la daube !

Test du Sailfly X de CRAPPYMODEL : de la daube !

Rédigé le 25/10/2019
Momo Racer

Le Sailfly-X est un nano racer ultra light, conçu par la marque Happymodel. Dans la lignée des Toothpicks, c’est un BNF vendu monté, avec ou sans récepteur ( PNP ). Il est disponible depuis plus de 3 mois et nous n’avons malheureusement pas eu besoin de plus de deux jours d’essais pour avoir notre avis tranché sur la question : c’est de la daube.

Description du Bousin

Ce 2.65 pouces de moins de 40 g est monté en hélices bipales de 65mm. Le format est de type pur X, l’idée étant d’aller à l’essentiel et au plus léger possible pour gagner en performances.

Enfin ça, c’est pour la théorie. Nous allons voir point par point ce qu’il en est dans les faits. C’est parti pour la revue de détail avec un essai vidéo en prime à la fin de l’article.

moins de 38g, on est bien dans l’ultra light

Une frame trop fragile

Commençons par le châssis, une monoplate de 2mm, qui en plus d’être trop souple, a tendance à casser de peur, n’ayons pas peur des mots. Un de nos deux modèles de test s’est littéralement brisé sur une chute de 2 mètres suite à une coupure moteur.

La V2 a corrigé certaines faiblesses au niveau des pattes moteurs, mais elle reste très fragile malgré tout, à moins de se contenter de voler cool au dessus de l’herbe grasse.

Enfin, la compatibilité moteurs est proche du néant, avec des trous conçus uniquement pour les moteurs de type EX1102 à 3 trous (pour les 1103 à 4 voir 3 trous, il faudra repasser).

Les fixations moteurs sont conçus pour des moteurs EX1102.
La fixation moteur n’a pas résisté à une touchette sur le sol.
les vis moteurs sont restées en place, MDR

Le problème majeur : la FC Crazybee F4 PRO V2.1

Le cœur de la machine c’est la Crazybee F4 PRO Version 2.1 ( il y a déjà eu une version 2 « tout court » que nous avions pu testée en juillet 2019, avec les mêmes déboires.

Le titre provocateur de cet article est donc lié à cette série de cartes de vol de type AIO, pour « tout intégré » ( quoique tout désintégré serait plus juste ici ).

La carte embarque un processeur F4, des ESC 5 ampères ( 6 en pointe ), et est équipée d’un récepteur Frsky dont la portée est d’ailleurs plutôt correcte pour du vol en 25mw : près de 400 mètres en environnement dégagé.

Alors quel est le soucis ? C’est simple, la V2.0 a lâché au bout de trois vols en 2S ( EX1102 10000kv ) et la V2.1 qui équipe le Sailfly-X n’a pas tenu deux vols en 3S ( EX1102 8500 kv d’origine ). Même symptôme à chaque fois : un ESC part en cacahuète. Si les vols furent relativement sportifs lors des tets, ce n’était pas non plus de l’essorage de gaz pour autant.
D’ailleurs Fred a encore eu moins de chance que moi, car son Sailfly-X ( qu’il a payé rubis sur l’ongle pour le coup ) n’a même pas daigné démarrer, malgré la XT30 équipée du condensateur.

Bref, tout ceci est un peu frustrant, d’autant plus que Jason de Happymodel n’a pas daigné répondre à nos remarques. J’ai même crée un post sur le groupe Facebook dédié aux power whoops, afin d’avoir plus de retours utilisateurs ( des fois que nous soyons tombé coup sur coup sur des séries foireuses…).

Devant le nombre importants de plaintes concernant ces cartes, le boss est resté tapis dans l’ombre. Ce qui est fort dommage car à la base, ça partait d’une démarche plutôt sympa, avec du matos gratuit pour la découverte et des prix spéciaux pour nos besoins futurs etc…

la V2.0 à la pesée, avec la connectique pré installée
Toujours la V2.0
la V2.1 du SAILFLY-X avec la XT30 équipée du condo, qui n’aura pas empêché le désastre.

Des moteurs prometteurs

Les moteurs EX1102 8500kv sont plutôt bons. Si certains ont eu quelques problèmes avec, je n’ai pas malheureusement pas eu le temps de pouvoir le savoir, je dois bien admettre qu’ils semblent de bonne facture, tant au niveau de la conception que des performances.

Je vais en profiter pour vous donner mon retour sur les 8500 kv, ceux du Sailfly-X donc, ainsi que sur les 10000 kv, que j’ai pu tester en juillet dernier.

Que ce soit en 2S avec les EX1102 10000 kv, ou en 3S avec les EX1102 8500kv le niveau de performances est impressionnant sur un build de moins de 40g comme le SailflyX, ou un MR105 DIY.

Je retrouve les sensations de mon 3 pouces light, le MR139 Kaidju (merci Fred pour le tuyau du combo 1106 6000kv 3025 bipales 3S sur une frame light ) qui fut la révélation de l’année 2018. Aussi à l’aise en jardin qu’en terrain découvert, je l’ai même aligné contre des 5 pouces 4S en compétition aux avants postes de la poule 3 de la course d’Oléron 2018. Même si dans l’absolu, plus c’est light, moins c’est à l’aise quand c’est venté et plus on doit réduire la longueur des lignes droites.

Pour revenir aux EX1102, j’ai également testé les 8500 kv en 2S et ce fut un peu décevant. Comme quoi, 1500 kv de différence, ça compte sur ce format ultra light. A utiliser en 3S donc pour des performances optimales.
Niveau autonomie, léger avantage aux 8500kv en 3s, avec plus de 3 minutes de vol sport avec une lipo légèrement plus lourde et plus coûteuse, mais on reste dans du low cost comparé aux 5 pouces.

Les EX1102 10000 kv en 2S, quant à eux, sont très proches des 8500 kv 3S en terme de performances. Le rendement, un peu moindre, fait perdre quelques secondes d’autonomie mais cela reste très intéressant.

J’ai d’ailleurs fait un sondage sur le groupe power whoop, afin d’avoir un retour de statistiques. La réponse fut sans appel : le 2S est loin devant le 3S sur ce format ( de mémoire, plus de 50 votes pour le 2S contre moins 7 pour le 3S..). Le 3S est plus adapté pour des nano racers HD / 4K, un peu moins ultra light et nécessitant un peu plus de couple. Logique.

les EX1102 10000kv avec au fond, le MR105 équipé de … 0803 15000KV ! A voir prochainement
La première version des EX1102 10000KV avec des câbles trop courts pour le format 105mm.
La version finale avec les câbles de 45mm adaptés cette fois au format 105mm.

Combo vidéo : une qualité trop moyenne

  • Le Sailfly-X fait appel à un combo vidéo AIO, avec une qualité d’image juste moyenne.
  • Dommage de ne pas avoir opté pour une Caddx EOS2 qui fait très bien le job sur ce format de machine.
  • La réception vidéo en 25mw est (presque) au niveau d’un VTX01.
  • Le tilt est fixe, bien que satisfaisant pour le FOV de la caméra.
  • La lentille est très exposée dans cette canopy d’origine.
  • Bref, un ensemble séparé aurait été de meilleure augure, au détriment d’un poids supplémentaire de l’ordre de 2 à 3g. Mais des combos aio de type TX06 donnent un meilleur rendu, avec un fov plus large et plus adapté au vol indoor qu’à l’outddor à vitesse supérieure.
image moyenne, tilt fixe, lentille exposée, peut mieux faire
un combo aio TX06 fait mieux

La lipo, un bon point

La batterie 300 mah 3s HV fournie avec le Sailfly-X est de bonne facture et légère. Plus que son homologue de chez URUAV, plus abordable certes, mais plus lourde.
En tout cas, le format 300 mah High Voltage convient parfaitement à ce type de machine, que ce soit en 8500kv 3S ou en 10000KV 2S.

la lipo HAPPYMODEL est la plus lègère
le modèle équivalent chez URUAV à titre d’info
la version 2S, toujours chez URUAV, qui fait gagner 4 grammes (seulement) par rapport à la HAPPYMODEL 3S

Conclusion

Vous l’aurez compris, le SailflyX de Happymodel ne restera pas dans les esprits à la rédaction. Bilan : deux modèles HS, un au démarrage, l’autre au bout de 2 vols. Si encore nous étions les seuls… Mais il suffit d’aller faire un tour sur les groupes dédiés sur les réseaux sociaux ou sur Youtube pour se rendre compte qu’il y a bien un problème de série, voir de conception. Frame trop fragile, carte de vol peu ou pas du tout fiable, qualité vidéo moyenne, angle de caméra figé et caméra exposée. Il n’y a que les moteurs et la lipo qui tirent leur épingle du jeu.
Le format est pourtant intéressant, je continue donc de creuser un peu pour monter un nano racer fiable et je suis d’ailleurs en train de finaliser le montage du MR105 , dernière version équipée de la Eachine Crazybee F4 PRO V3, qui suscite beaucoup d’espoirs ! En attendant, voici les vidéos DVR

Cordialement, MOMO RACER.

le MR105, la relève, plus solide, plus rigide, et compatible avec un panel de matos plus large

Vidéo – essai 2S 10000KV (MR105)

Vidéo – essai 3S 8500KV (SAILFLY-X)